L'apprentissage du piano n'est pas chose facile , il demande un travail régulier  à la maison , mais à partir du moment où il se fait sans appréhension , avec une méthode de travail qu'on apprend à acquérir assez tôt ,en acceptant "l'erreur bénéfique" qui nous permet  d'analyser et de comprendre les difficultés , et donc d'avancer , le travail devient très intéressant .

D'ailleurs  certains de mes élèves me disent  après avoir utilisé cette pratique, "je n'ai pas vu le temps passer!...." .

Alors que répéter sans cesse un passage , sans même avoir compris ce qu'il faut faire, nous amène vers la peur de nous tromper, on s' ennuie ,on est tendu(e) ,on s'énerve et on perd la motivation, donc "on baisse les bras", si je puis dire...

D'ailleurs , je me revois taper sur mon clavier lorsque j'avais 10 ans et j'entends encore ma grand mère dans la cuisine éclater de rire,ce qui n'était pas mon cas!...

Après avoir commencé mes études de piano au conservatoire de Montpellier , poursuivies à Bourgoin Jallieu ,je les ai abouties au conservatoire d'Avignon avec médaille d'or en piano, musique de chambre et diplômée d'analyse musicale .

J'ai enseigné le piano à différentes écoles de musique et depuis 2005  j'enseigne à l'école de musique de Juvignac.

Mon objectif pédagogique est "d'apprivoiser "le piano ,faire  découvrir son univers sonore très riche  par la relation entre le geste et le son, toujours avec plaisir et surtout pas dans la contrainte...

 Par mon expérience en tant qu 'élève, la posture du pianiste  , la prise de conscience de tout le corps  ont une place importante dans mon enseignement  car ce ne sont pas que les doigts qui jouent, et les douleurs de tendinite ,épicondylite sont à éviter... 

Lorsqu'on appréhende , tout le corps suit...tension, crispation, tremblements , le coeur qui s'emballe , le trac .

Donc le piano est parfait pour apprendre à lacher prise , à prendre confiance en soi  , travail sur la concentration , la mémoire...

Bien sûr le travail des cinq mémoires du pianiste (visuelle du clavier , visuelle de la partition, tactile, kinésthésique et  analytique ) sont développées grâçe à un travail précis .

Et la magie s'opère lorsque la relation  se fait entre les yeux, les oreilles et les mains....

 Développer  l'oreille musicale permet d'avoir  une conscience permanente  de ce que l'on va faire dans l'instant qui suit ,  donc l'anticipation si importante chez un musicien, comme un danseur.

J'apprends la formation musicale  et le piano en même temps  au fur et à mesure de l'évolution de l'élève. 

Et je ne peux pas finir sans le point essentiel....L'OREILLE....

Ecouter, chanter ,  ce n'est pas donné à tout le monde , mais ça s'apprend.

Alors je fais chanter mes élèves, parfois ils sont un peu timides mais on n'y arrive!...

Voilà l'essentiel de mon enseignement pour apprendre , chacun à son rythme ,  et j'insiste mais ,  sans contraintes et en  se faisant plaisir!...

Peut être à bientôt

Karine